Orgy of the dead – 1965 – 1h30 – V.O St.Fr – Film complet

~Orgy of the Dead~ (*Actionner les sous-titres Fr. dans la section des paramètres de la vidéo en bas à droite de l’écran)

-Réalisation : Stephen C. Apostolof

-Scénario : Ed Wood d’après son roman

-Production : Stephen C. Apostolof, William Bates, L.S. Jensen et Neil B. Stein

-Photographie : Robert Caramico

-Pays d’origine : États-Unis

-Format : 1,85:1 – Mono

-Genre : Horreur, Fantastique

-Durée : 92 minutes

-Dates de sortie : 1965

-Distribution:

Criswell : The Emperor

Fawn Silver : The Black Ghoul

Pat Barrington : Shirley / Gold Girl

William Bates : Bob

Mickey Jines : Hawaiian Dance

Barbara Nordin : Skeleton Dance

Bunny Glaser : Indian Dance

-Synopsis:

John et sa petite-amie Shirley partent à la recherche d’un cimetière afin que John trouve l’inspiration pour écrire son prochain roman. Alors qu’ils errent parmi les sépultures, ils assistent à une bien funeste cérémonie…

Esprit de Wood, es-tu là ?

Ce regard sensuel, cette atmosphère terrifiante… Orgy of the dead !

Une ambiance érotique… Orgy of the dead !Bien que non réalisé par Ed Wood, Orgy of the dead possède toutes les qualités d’un film du maître. Les raccords de plan sont en effet complètement foireux. Ainsi la première scène voit se succéder des gros plans de John et Shirley dans leur voiture au milieu de la nuit (en tout cas, il fait noir autour d’eux), et de larges plans sur la voiture roulant en plein jour ! On se croirait revenu au bon vieux temps de Plan 9 from outer space. De la même façon, le chemisier de Shirley prend un malin plaisir à s’ouvrir et se fermer sans l’aide de la jolie rousse qui a les mains attachées dans le dos. Et que dire alors des effets spéciaux… Du grand n’importe quoi encore une fois ! Un squelette tient manifestement par un crochet et un fil de pêche qu’une actrice heurte constamment des doigts. Les tombes semblent en carton-pâte, et les pluies d’or sonnent encore plus faux. Mais le sommet est sans doute le loup-garou qui certes pousse de très jolis hurlements mais dont le costume est à peu près aussi crédible qu’un déguisement à dix euros. Evidemment nous ne pouvons terminer cette critique sans nous pencher sur la performance des acteurs. Passons sur les danseuses aussi concernées par leur rôle qu’une vache par un avion dans le ciel; après tout, ce n’est pas franchement ce qu’on leur demande. Célébrons plutôt le célèbre Criswell, l’ex-narrateur de Plan 9 from outer space, dont les mimiques faciales rappellent étrangement le personnage de Cindy Troforte de José Garcia. Et que dire de Shirley qui passe la moitié du film à se dire effrayée alors que l’ambiance fait à peu près autant frissonner que de regarder American pie entre amis.

En un seul mot, Orgy of the dead est une catastrophe, l’un des pires films qu’il nous ait été donné de voir. Largement pire que Plan 9 from outer space. Pourtant les effets spéciaux risibles, un scénario à pleurer auraient pu en faire un splendide nanar. Mais l’humour ne tient pas longtemps face à l’ennui provoqué par la multiplication des scènes de danse. Une daube, une vraie !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *